15 avril 2009

> Réunion du jeudi 09 avril 2009

Tout d'abord, désolé pour le léger retard de ce compte rendu, j'étais parti à la chasse aux oeufs en chocolat avec mon fils !

Jeudi dernier, le 09 avril 2009, nous avons tenu notre réunion publique hebdomadaire pour parler des nouvelles fausses déclarations des ministres et de ce qui va en découler, de nos actions de la semaine et de la suite de notre mouvement (avec les vacances et le concours pour les PE1). Nous avons encore une fois reçu la visite et le soutien de M. le sénateur Bérit-Debat, du secrétaire départemental  du Parti Communiste Français, ainsi que ceux du maire adjoint de la ville de Périgueux. Etaient aussi présents des parents d'élèves, des collègues enseignants et maîtres formateurs, des représentants syndicaux et des journalistes locaux. En tout, une cinquantaine de personnes.

    Tout d'abord, les nouvelles déclarations des ministres (celles de la semaine dernière), ne modifiaient en rien notre mobilisation : le seul changement était la transformation du 0 de 2010 en 1 de 2011 ! Que cette réforme s'apllique en 2010, 2011 ou 2047 ne change rien : elle est et restera mauvaise et dangereuse pour les élèves de 2010, 2011 ou 2047 ! De plus ce recul ne fait qu'ouvrir une boîte de Pandore sur l'année 2010-11 : quel bazar cela va être entre les étudiants de PE1, ceux des pour l'instant virtuels "master des métiers de l'enseignement et de la formation", ceux de n'importe quel master 1... Toutes ces personnes qui auront le concours devront quand même finir leur master, leur seconde année de master, mais quel master ? Celui qui n'existe toujours pas ("métiers de l'enseignement et de la formation"), celui qu'ils auront déjà commencé (un master de marketing du vin par exemple, ou un master d'analyse des productions agricoles et forestières... tout cela pouvant être compatible avec le nouveau mode de recrutement de notre ministre), mais pour les PE1, ils n'auront pas commencé à proprement parer de master alors que devront-il faire ?

Vous n'y comprenez rien ? Nous non plus et nous pensons que M. Darcos et Mme Pécresse non plus.

Pour la personne qui peut nous expliquer simplement comment va se passer l'année 2010-11 en moins de 4 heures et sans document, nous lui offrons un panier garni de produits régionnaux !!

    Pour ce qui est de nos actions, nous avons conclu vendredi 10 avril au matin quatre semaines d'occupation nocturne et studieuse de notre IUFM de Périgueux. Cette action a été longue, dure parfois pour certains qui ont vraiment fait des efforts pour rester mobilisés mais au final assez médiatisée, localement et même un peu nationalement avec un court passage sur le journal de France 3 national. Le soutien des élus du département (sénateurs, députés, maires, conseillers municipaux et généraux...) a été quasi total et aussi trés apprécié et remotivant pour nous.

Mardi, nous avions mis en place nos ateliers de travail en ville pour interpeler le plus grand nombre de personnes possible mais nous n'avons eu qu'un faible retour de cette action. Dommage !

La discussion s'est ensuite orientée vers la suite à donner à notre mouvement. Voici ce qui en ressort :

    - coordonner nos actions sur le plan national avec tous les IUFM de France.

    - plus axer notre communication sur les élèves et les dangers que cette réforme va leur faire courir.

    - unifier notre action avec celle des associations de parents d'élèves et des enseignants désobéisseurs.

Mais s'est aussi posé le problème de la suite de notre mouvement avec les deux semaines de vacances (oui, encore des vacances. Ces profs, toujours en vacances ou en grêve !). Tout le monde espère que cela repartira après les vacances !! L'usure de notre action de quatre semaines s'est faite sentir et la crainte d'avoir fait tout cela pour rien était aussi là ! Mais c'est le lot de toutes les luttes, surtout avec un gouvernement qui joue la montre et la sourde oreille : plier serait leur donner raison ! Chacun va profiter de ces vacances pour faire le plein d'énergie.

Les actions futures devront être moins longues mais plus "coup de poing", plus visibles sur le plan national. Si notre ministre pense que tout va bien, que sa réforme s'appliquera sans soucis, que les grêves et les actions sont invisibles en France aujourd'hui, nous devons lui montrer le contraire, oui c'est un devoir car il ment en disant cela à la télé (regarder l'émission Dimanche +, c'est un scandale !).

Voila ce qu'il en a été de cette soirée du 09 avril 2009.

Merci à tous ceux qui ont fait l'effort de se déplacer, de venir nous voir et nous soutenir.

Aujourd'hui, le 14 avril, nous rencontrons José Bové pour lui faire part de notre mouvement et de nos inquiétudes quant à cette réforme et aux dangers qu'elle entraînera pour les élèves.

Posté par matcrouz à 10:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur > Réunion du jeudi 09 avril 2009

    bravo pour la détermination. Les vacances ont fait du mal au mouvement mais trouvons de nouveaux moyens d'expression et d'actions...
    Les parents d'élèves, les écoles, les désobéisseurs sont de bons points de convergences.
    NE LACHONS RIEN !

    Posté par nicolas, 15 avril 2009 à 18:39 | | Répondre
Nouveau commentaire